tube-colle-e-VP.jpgCa y est les courses sont faites pour la rentrée ?
Alors regardez vos achats de plus près, faites le tour des étiquettes de la maison, vous y trouverez des dizaines de produits avec un grand "e" à côté de leur contenance : 125 g e ou 250 ml e, par exemple...
Est-ce une nouvelle unité de mesure ? Aurais-je utilisé une colle réservée aux enfants ?


Afficher une quantité sur un produit

Quand un produit est vendu pré-emballé (comme un tube de colle ou un flacon de shampooing), il doit obligatoirement indiquer quelle quantité il contient.

2018 08 21g e photo VP 2 Et, selon la règlementation française (valable en fait dans tous les pays européens), toute étiquette doit indiquer la quantité (en poids pour les solides ou en volume pour les liquides), exprimée en unités de mesures légales : litre (l), centilitre (cl), kilogramme (kg), gramme (g),...

Cette quantité qu'il faut annoncer est la "quantité nette", c'est-à-dire la quantité sans compter l'emballage.

Notez bien que la différence entre poids et masse n'est pas très claire pour bien des industriels :
la plupart des étiquettes mentionnent "poids net : " puis donnent la masse (en kg ou en g...) ;-)

Mais une (autre) imprécision est admise par la loi (redo 148063 pixabay 20x12 site legifrance) : la quantité indiquée n'est pas "garantie à 100%".
Et la "marge d'erreur" dépend des formats :

CONTENU

en grammes ou millilitres

ERREURS EN MOINS

En pourcentage

En grammes

ou millilitres

5 à 50 9 % -
50 à 100 - 4,5
100 à 200 4,5 % -
200 à 300 - 9
300 à 500 3 % -
500 à 1.000 - 15
1.000 à 10.000 1,5 % -
10.000 à 15.000 - 150
Supérieur à 15.000 1 % -

Evidemment, les marges d'erreur encadrées par la loi sont des "erreurs en moins" car aucun consommateur ne râlera si l'erreur est à son avantage et qu'un flacon étiquetté 500 ml en contient en fait 600 !


Le signe "e"

2018 08 21g e photo VP 4 b Si un fabricant veut pouvoir vendre sur le marché européen, il doit garantir qu'il vérifie lui-même - selon des règles précises - que la quantité promise est bien réelle.

Ce "e" est donc une sorte de "passeport" pour les produits qui circulent en Europe car ils peuvent avoir été emballés dans d'autres pays ou continents, où les règles d'affichage sur les produits sont différentes.

Pourtant, la lettre "e" ne signifie pas "Europe"... mais "estimate" (estimée) : le fabricant qui emballe garantit qu'il contrôle lui-même la quantité, mais "en échange", la marge d'erreur autorisée est plus grande. En cas de contrôle, il ne sera pas pas puni si l'erreur atteint jusque 2 fois les marges du tableau précédent.


Concrètement...

Sans le "e", mon tube de colle indiquant contenir 21 grammes devrait donc en contenir au moins 21g - 9% soit 19,11 g.
Mais avec le signe "e", le fabricant garantit qu'il ne dépasse pas le double de cette erreur : en cas de contrôle, il ne sera pas puni s'il manque jusque 2 fois ces 9%. Résultat : mon tube de colle pourrait bien ne contenir que 17,22 grammes.

2018 08 21g e photo VP 4 dEt mon flacon de jus de citron de 25 cl ne me garantit qu'un minimum de 20,5 cl...

Car plus un contenant est petit, plus l'écart autorisé est grand (proportionnellement) :
pour un kilo de farine, l'erreur autorisée est d'annoncer 1 000 g mais d'en contenir au moins 985 s'il y a écrit "1 kg" (sans le "e", 1,5% en moins d'après le tableau) ou 970 s'il y écrit " 1kg e" (3 % en moins).

 
Mais pourquoi des marges d'erreur ?

2018 08 21g e photo VP 4 aS'il est possible de ne trouver que 240 millilitres de shampooing dans un flacon indiquant 250 ml sans que le fabricant n'ait à craindre une action en justice menée contre lui à ce sujet... la marge d'erreur garantit qu'aucun fabricant n'y versera seulement 30 ml !

Mais si on l'autorise à promettre "un peu plus que la réalité", ce n'est pas pour l'encourager à tricher : c'est qu'il faut tenir de deux choses dont il n'est pas maître.

Tout d'abord, les instruments qu'il utilise pour déposer le produit dans l'emballage et/ou en vérifier la quantité ont - comme tout instrument - des marges d'erreurs. Même si on les rend le plus précis possible et qu'ils sont régulièrement vérifiés, une erreur de 0% n'existe pas !

Ensuite, les produits que l'on emballe un jour et que l'on utilise quelques jours ou quelques mois plus tard ont pu évoluer : certains produits chimiques contenus dans la colle ont pu s'évaporer, la farine a pu se déssécher un peu,... même si on choisit un emballage bien fermé.

2018 08 21g e food 2725415 pixabayNormalement, les produits qui peuvent "perdre du poids" ont été étudiés pour savoir combien il faut en mettre au départ : si un produit est connu pour "perdre 5% de sa masse dans les trois premier jours après son emballage" par exemple, on en mettra un peu plus au moment de l'emballer.

Mais un fabricant de farine ne peut pas savoir d'avance si son "kilo de farine" ne va pas se déssecher plus que prévu pendant son trajet ou en passant 15 jours dans un entrepôt où il fait très chaud...

Par contre, au moment de les emballer, il y avait sans doute un peu plus que les 250g promis sur les étiquettes de ces barquettes de fraises...

 

Auteur du site

id_vero_2008_50x59.jpgVéronique Parasote
Docteur en physique
Journaliste scientifique

pourquoi ce site ?
 CV en ligne
vero [a] archi7.net

J'ai une question !

bonom_petit.gifVous avez une question... et Archi7 n'y a pas encore répondu ? Ecrivez-lui !

mail-147401-pixabay.png

N'hésitez pas à poser des questions : aucune question n'est "bête" !

Conseils de lecture

Révolutions animales, ou comment les animaux sont devenus intelligents
livre revolutions animalesComment la science a-t-elle établi que les animaux sont sensibles, mais aussi capables d'intelligence, d'émotion, de créativité, de joie, d'empathie ? Quelles certitudes avons-nous à ce jour ?
Et puisque la frontière entre humains et autres animaux devient plus floue, comment envisager de nouveaux rapports avec eux ?
Ce livre événement répond à la somme des questions scientifiques mais aussi politiques, juridiques et sociales que les découvertes récentes ont fait naître. La précision des textes et l'art de les avoir rendus accessibles à tous font de ce livre un ouvrage majeur.
Mars, Planète rouge
À la découverte des plantes sauvages utiles
Ces animaux qui font l’Histoire, 50 animaux célèbres

(réservé à l'auteur)

JSN Metro template designed by JoomlaShine.com