2018 05 fluo phospho fishes journal pone Acanthurus coeruleusCertains animaux paraissent "anormalement" lumineux... et limite inquiétants comme ce poisson-chirurgien sur une photo garantie "sans trucage" !
Mais d'où vient cette clarté qui le rend si visible dans un environnement sombre ?
Petit focus sur la bio-fluorescence !

 

 

Ces animaux aux couleurs étonnamment intenses (que ce soit dans le jaune, le rose, l'orange, le rouge ou le vert) qui retrouvent leur discrétion dès qu'ils sont loin de toute source de lumière, ont un truc : ils sont bio-fluorescents !

Autrement dit : ils sont naturemment capables de transformer en lumière visible une partie de la lumière ambiante que nous ne voyons pas (comme les UV, par exemple).

Et voilà pour quoi ils paraissent anormalement lumineux et très "flashy" par rapport au reste du paysage !


Comment font-ils ?

Ce phénomène de fluorescence est possible grâce à des cellules de leur peau qui contiennent des molécules particulières, capables d'absorber certains photons que nous ne voyons pas en photons bien visibles par nos yeux.

Ces molécules - que l'on appelle des chromatophores - sont présentes dans les cellules de façon permanente ou seulement en cas de stress, selon les espèces. mais toutes contiennent des pigments que l'on appelle des fluorosomes.

Les fluorosomes contiennent des protéines qui sont activés par des ions présents dans l'organisme : les ions potassium (K+).

Dès qu'elles s'activent, elles deviennent fluorescentes (les explications de ce qui se passe dans les atomes en cas de fluorescence sont ici : Comment certains objets ou animaux "brillent" dans le noir ?).

 

Nous humains, ne distinguons pas en plein jour cette fluorescence car nos yeux sont alors "saturés" de luminosité et nous sommes surtout sensibles aux couleurs que nous appelons visibles : nous ne les voyons que lorsque la lumière ambiante est assez faible, donc plutôt la nuit...

Mais les animaux ont des yeux très différents des nôtres et si certains voient moins de couleurs visibles que nous, ils peuvent en revanche avoir des récepteurs sensibles à des couleurs que nous ne voyons pas, comme les UV ou les infrarouges !

Se "colorer" ainsi leur permet de communiquer avec les autres animaux de leur entourage !


Des spécialistes de la bio-fluorescence, il y en a beaucoup sous mer

En voici quelques-uns qui sont à peine reconnaissables une fois que, plongés dans une quasi-obscurité, nos yeux arrivent à distinguer leur fluorescence.
(La plupart de ces photos proviennent de la publication scientifique http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0083259)

   
2018 05 fluo phospho Swell Shark2018 05 fluo phospho fishes journal pone Cephaloscyllium ventriosum  
Le requin holbiche (Cephaloscyllium ventriosum)

2018 05 fluo phospho Urobatis jamaicensis2018 05 fluo phospho fishes journal pone Urobatis jamaicensis
La raie pastenague jaune (Urobatis jamaicensis)

 2018 05 fluo phospho Acanthurus coeruleus2018 05 fluo phospho fishes journal pone Acanthurus coeruleus 
 Le poisson chirurgien (Acanthurus coeruleus, larval) 

2018 05 fluo phospho Scorpaenopsis diabolus2018 05 fluo phospho fishes journal pone Scorpaenopsis diabolus
Le faux poisson-pierre, appelé aussi poisson-scorpion diable ou poisson cirrheux (Scorpaenopsis diabolus)

KumadoriIUOose2018 05 fluo phospho fishes journal pone Antennarius maculatus
Le poisson-grenouille clown, aussi appelé poisson-grenouille verruqueux ou poisson-grenouille tacheté (Antennarius maculatus)

2018 05 fluo phospho fishes journal pone Scolopsis bilineata 2018 05 fluo phospho fishes journal pone Scorpaenopsis papuensis

Un happeur à deux lignes (Scolopsis bilineata)
nage près d'un corail Acropora lui aussi fluorescent

Une rascasse à filaments (Scorpaenopsis papuensis) rouge fluorescent posé près d' une algue fluorescente verte

Mais on trouve aussi des animaux fluorescents sur la terre ferme !

Des chercheurs ont ainsi identifié en 2017 la première grenouille fluorescente, en Amérique du Sud : voici la grenouille arboricole (Hypsiboas punctatus) en lumière normale et éclairée en lumière ultra-violette.
(les photos proviennent de leur publication www.pnas.org/content/114/14/3672)

 2018 05 fluo phospho tree frog 0 2018 05 fluo phospho tree frog 1 
   

 

Tous ces animaux transforment une partie de la lumière (souvent les rayons ultra-violet) en une autre couleur mais leurs étonnantes couleurs disparaissent dans l'obscurité totale.
Par contre, d'autres animaux sont de vraies "lampes de poche" : ils sont bio-luminescents (voir Ces animaux qui fabriquent de la lumière...).

 

Auteur du site

id_vero_2008_50x59.jpgVéronique Parasote
Docteur en physique
Journaliste scientifique

pourquoi ce site ?
 CV en ligne
vero [a] archi7.net

J'ai une question !

bonom_petit.gifVous avez une question... et Archi7 n'y a pas encore répondu ? Ecrivez-lui !

mail-147401-pixabay.png

N'hésitez pas à poser des questions : aucune question n'est "bête" !

Conseils de lecture

Ces animaux qui font l’Histoire, 50 animaux célèbres
Mars, Planète rouge
À la découverte des plantes sauvages utiles
Révolutions animales, ou comment les animaux sont devenus intelligents
Révolutions animales, comment les animaux sont devenus intelligents Comment la science a-t-elle établi que les animaux sont sensibles, mais aussi capables d'intelligence, d'émotion, de créativité, de joie, d'empathie ? Quelles certitudes avons-nous à ce jour ? Et puisque la frontière entre humains et autres animaux devient plus floue, comment envisager de nouveaux rapports avec eux ? Ce livre événement répond à la somme des questions scientifiques mais aussi politiques, juridiques et sociales que les découvertes récentes ont fait naître. La précision des textes et l'art de les avoir rendus accessibles à tous font de ce livre un ouvrage majeur.

(réservé à l'auteur)

Partager cet article

JSN Metro template designed by JoomlaShine.com